• L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

World of Warcraft

Je vais en partie suspendre la rubrique dédiée à World of Warcraft, non pas parce que je n'y joue plus, mais parce que mon approche de ce jeu à évoluée.

A ce jour, je pratique le multiboxing, pratique qui consiste à contrôler plusieurs personnages en même temps, afin de vous faire découvrir cette technique de jeu j'ai donc consacré une rubrique complète au Multiboxing, mais du coup elle fait un peu double emploi avec celle de WoW, ne voyant pas d'intérêt à suivre deux rubriques similaires, je préfère autant fermer la rubrique dédiée à WoW et poursuivre celle sur le Multiboxing. La rubrique dédiée à World of warcraft sera juste maintenue histoire de dédier quelques pages à certains de mes avatars.

Sommaire de la rubrique World of Warcraft

  • "Thérapie" d'un joueur de World of Warcraft (ci-dessous).

  • Guilde Melas Khôle (Lien WoW Armory).
    Melas Khôle est une guilde Aliance sur Medivh et regroupant la plupart de mes personnages.
    Pour la petite histoire, Melas Khôle vient du grec μέλας (Melas) et χολή (Khôlé) qui signifit "Bile Noire", étymologie du mot Mélancolie. Un nom de guilde choisi dans une période assez sombre je dois le dire...

  • Avatar Kisskill, Louve de Mer, Voleuse.
    Le personnage qui m'a accompagné pendant mes 4 premières années de World of Warcraft.
    Aujourd'hui, elle est au repos et consacre le plus gros de son temps à l'accomplissement de choses plus simples telles que la pêche, la cuisine et la joaillerie. Si vous consultez sa page, vous y retrouverez le récit de l'obtention de son titre de "Louve de Mer".

  • Avatar Tancred, paladin Sacré/Vindicte.
    Avant tout un farmeur de plante et minerais, Tancred est aussi paladin sacré de temps en temps pour une instance ou un raid-PVP.

  • Avatar McSayer, mule :-)
    GM de Melas Khôle, et mule qui n'hésite pas à parcourir Azeroth pour accomplir une quête de niveau 60 et obtenir de superbes épaulettes de la fête du feu.

 

"Thérapie" d'un joueur de World of Warcraft

Un jour, un membre du forum dual-boxing.fr a lancé un topic sur WoW et sa période pré-BC, se que l'on regrette de cette vieille époque, ou ne regrette pas.

Cela m'a donné l'occasion de faire un peu le point sur mon parcours, ce que le jeu m'a apporté, en bien ou en mal, voici alors la réponse que j'ai donné à ce topic. Bien évidemment, cela ne vous intéresse peut-être pas, ou vous n'avez pas le courage de tout lire, alors si vous vous en foutez, allez directement sur la rubrique multiboxing, vous y trouverez surrement plus de choses intéressantes. :)

WoW fut mon premier MMO, j'ai découvert le jeu un mois après sa sortie en France, à l'époque il était en rupture de stock et je vous laisse imaginer combien de boutiques j'ai du faire pour espérer le trouver. Au final, j'ai finit par acheter une édition collector sur eBay au double de sa valeur. Mais j'avais enfin ce jeu qui semblait faire fureur.

J'ai débutté avec un guerrier nain (Randulf) en croyant que cette classe serait facile à maîtriser, très vite je me suis rendu compte que non, cette classe était ennuyeuse au possible. Malgrès tout, durant son petit parcours, mon nain a commencer à découvrir le monde d'Azeroth et sa population (Les autres joueurs). Et cela jusqu'au jour où il se retrouve GM d'une guilde, bête circonstance qui a fait qu'un jour il signe une chartes de guide pour rendre service, puis trois semaines plus tard, alors que j'avais totalement oublié que j'étais dans une guilde (Le comble) un membre me wisp "Salut patron". Ne comprenant pas le wisp, je discute avec le joueur et apprend que le GM de la guilde a disparu, que les trois quarts des membres ont gquit et que je suis le dernier "officier" présent. Original comme situation, mais puisque j'avais là une guilde, tant qu'à faire autant tenter de la reconstruire. Alors requête MJ pour expliquer la situation, puis quelques temps après me voila chef d'une guilde dont je n'avais même pas conscience de son existance un jour plus tôt...

Plus tard, trouvant le guerrier de plus en plus ennuyeux, j'ai finit par reroll. J'ai alors opté pour une Voleuse Elfe (Kisskill) et j'ai eu un coup de coeur pour cette classe et son Gameplay. Entre temps, bien évidemment, la guilde avait fait son petit chemin et c'était reconstruite, j'avais laissé carte blanche à un membre pour se charger du recrutement car je n'ai jamais était très fort sur ce point. Du coup, il a retrouver des anciens officiers et il a réussit à former une petite équipe solide.

C'est ainsi que pendant bien une année, voir plus, j'ai essentiellement passé mon temps à faire des choses "inutiles" : mariage à Hurlevent, anniversaire d'un membre, raid sur Fossoyeuse en guilde où on c'est plus marrer à tenter de ressortir de la ville que d'y entrer, etc. Et ces moments je les regrette vraiment car c'était uniquement fait pour le plaisir de s'amuser et d'être entre amis. Bien évidemment, entre temps Blizzard avait fait évoluer le jeu, le système de grade avait fait son apparition, les VH étaient en jeu, mais je ne me préoccupai pas vraiment de tout ça. Ma voleuse faisait bien du PVP, mais juste par amusement.

Puis sont venu les raid, et là sans le savoir tout à commencé à basculer...

Cela a commencé par une simple alliance de guilde, qui a permis à ma guilde de faire ses premiers pas à ZG et MC, mais comme beaucoup d'alliance ce n'est pas fait pour durer et un jour nos allier nous annoncent qu'ils mettent fin à ce patenaria pour fonder une véritable guilde, mais si on veut on peut fusionner avec eux. Ne voulant pas perdre notre guilde, on refuse la fusion et on décide de se débrouiller par nous même. N'aillant pas assez d'effectif pour MC, nous voilà à ZG à lutter presque un mois pour tuer Venoxis. Son down fut mémorable, dans tous les sens du terme, déjà l'euphorie de le tomber enfin, mais aussi parce que ce fut une soirée crash serveur et qu'au moment de filer le plastron à une chasseuse, ben paf ! A plus de serveur. Le lendemain, les MJ ont annoncé que les loots perdus ne serait pas restitutés, seule fois où j'ai maudit les MJs...

Suite à ça, les ennuis ont commencé à venir.

Déjà, l'engoument pour le PVP et le système de grade est devenu un obstacle pour la guilde. Pourtant on ne demandait pas grand chose aux joueurs, juste de consacrer 1 à 2 soirs aux raids guilde. Mais allez expliquer à un MT qu'il faut qu'il lâche son PVP alors que ce dernier n'a qu'une chose en tête : Etre Maréchal ! Il a donc fallu sévire et trouver un autre guerrier pour le passer MT, bien évidemment ce ne fut pas au goût du MT déjà en place. J'ai donc commencé à voir que les intérêts des joueurs pouvaient très vite effacer l'amitier. L'ambiance est vite tombée, l'ancien MT a tout fait pour pourrir la vie du nouveau au point que ce dernier a finit par gquit. Puis je me suis pris la tête avec l'ancien MT, qui a gquit à son tour.

Ensuite, par un pur hasard, un des membres de ma guilde qui avait des contacts dans une guilde de hardcore gamer (La numéro un du serveur) ne trouve rien de mieux que de me proposer un ZG avec eux. Ce jour là, j'ai découvert qu'on pouvait faire ZG en à peine plus d'une heure, alors qu'avec ma guilde il nous a fallu un mois pour juste tomber Venoxis...

Cela a été une sorte de déclick, j'ai finit par lâcher ma guilde, donnant le lead à un autre membre pour aller postuler dans une guilde qui fait du raid, cette dernière était sur MC. Pendant un mois, j'ai régulièrement participé à des soirées raids jusqu'au down de Ragnaros, mais la guilde n'était pas au meilleur de sa forme, c'était une ancienne guilde familiale qui voulait se reconvertir en hardcore, sauf que cette reconversion n'était pas du goût de tous les membres et qu'il était plus facile de faire venir les membres les soirées down que les soirées wype. Du coup, suite à l'annulation d'une soirée raid, et histoire de ne pas perdre une soirée, j'en viens à wisp un membre de la guilde avec qui j'avais nettoyé ZG pour demander s'ils n'avait pas une petite place dans leur raid pour une voleuse qui s'ennuit. Quelques minutes plus tard, me voilà à BWL, et en fin de raid, les officiers de la guilde ayant remarqué mon Gameplay, viennent me demander si je ne veux pas postuler chez eux.

Je saute donc sur l'occasion et postule chez la guilde de hardcore, après un mois de test, me voilà membre de la première guilde du serveur, enfin presque, car entre temps elle avait un peu perdu sa place et elle était en duel avec d'autres guildes. Mais qu'importe, je me retrouve à nettoyer MC et BWL, je découvre AQ40 jusqu'à C'Thun (Jamais down) et Naxxramas.

Que du bonheure, enfin si l'on veut...

Car à force d'ouvrir ma gueule pour "faire progresser la guilde", je finit par me retrouver Officier-DKP, la pire place qui soit, je découvre le plus mauvais côté d'un joueur : Les loots ! On n'imagine pas à quel point un joueur peut devenir égoïste dès qu'il s'agit d'un loot, j'accumule donc les pleurnicheries en tout genre : J'ai pas pu venir en raid, mais puis-je avoir mes points DKP quand même ? Tu comprends, j'ai été absent qu'une heure, mais là si j'ai pas mes deux points de DKP je passe second pour la masse-de-la-mort-qui-tue et si elle tombe machin va la prendre avant moi. etc. Je ne souhaite à personne d'être officier-DKP, ou alors faut les épaules solides et apprendre à dire NON et se faire détester.

A cela, s'ajoute que la guilde encaisse mal le fait de ne plus être numéro un et accumule les vieilles racunes, aussi bien interne, qu'externe. Racune sur une vieille histoire datant de l'ouverture des portes d'AQ, mesquinerie entre joueurs au sein de la guilde et coup bas en tout genre, guerre pour les loots, raz le bol d'AQ40 pour certains et envie d'aller plus loin à Naxx, etc. Tout y passe, et avec l'arrivée de BC la guilde explose. Pendant un court instant je me retrouve de nouveau GM mais cette fois d'une guilde en ruine qui porte un lourd passé de hardcore gamer. Autant dire que cela ne dure pas et la guilde finit par mourir définitivement.

Ayant ma dose de hardcore, je décide de couper court à ce monde, et après quelques temps à jouer solo je prend goût au beau discours d'une joueuse qui me présente sa guilde comme étant une guilde faite avant tout pour s'amuser tout en explorant le plus possible le jeu. Je me dit après tout pourquoi pas, et me voilà de nouveau guildé. Sauf que très vite le beau discours disparait, plus on "avance dans le jeu" (Les instances raid en fait), plus la guilde veut devenir hardcore et très vite l'ambiance change et j'ai une impression de "déjà vu".

Pire, ma mentalité elle aussi change...

Au lieu de fuir ce que je ne voulais plus connaître, je fonce tête baissé et me retrouve officier-raid-leader, la place de "maître", quoi de mieux qu'être raid-leader ? Tous le monde est à vos ordres, même le GM. Mais être raid-leader c'est aussi regarder, observer les autres, surveiller leur moindre faut pas, leurs lacunes, etc. Pendant bien six mois, je me retrouve à juger les autres pour leur Gameplay, leur présence, leur utilité dans le raid. Je n'hésite pas à sabrer si besoin, menace de punir le membre de ne plus le faire venir en raid, voir même demander à ce qu'il soit exclus définitivement de la guilde si besoin.

A tout cela s'ajoute que j'ai une présence plus que poussée, si j'avais pu jouer 8 jours sur 7 je l'aurai fait, je suis en raid bien 4 à 6 soirs par semaines, les soirs où je n'ai pas raid je suis quand même présent sur le canal TS pour surveiller, aider si besoin. Les soirs de repos et WE, je suis encore dans le jeu à farmer mes compos. Une vraie machine !

Le jeu en arrive à un stade qu'il me dégoute en tous points, au point de me connecter non pas par envie mais par obligation. C'est un raz le bol général qui ce termine par un nouveau gquit et un abandon du jeu.

Je me dirige vers d'autres MMO, car je n'arrive plus à apprécier un jeu solo, cela commence avec RGTR, pour lequel je n'accroche pas assez. Puis AoC, là je part sur serveur RP-PVP, espérant retrouver une ambiance familiale où on vient en jeu avant tout pour s'amuser et non pour un loot. Mais je me rend compte que je ne sais plus aprécier cette ambiance, du coup je finit par me désinterresser d'AoC car je ne veux pas faire de raid, le craft y est sans intérêt et je n'accroche plus à ce qui est "inutile", puis Funcom n'a pas respecté ses engagements vis à vis des joueurs qui attendaient ce jeu. Enfin, WoW me manque, alors aillant entre temps découvert dual-boxing.fr je décide de faire un retour en tant que Multiboxeur afin de profiter du jeu sans pour autant m'imposer quoi que se soit...

Au final, et désolé pour la longueur du message qui finit par être une thérapie, ce que je regrette à WoW c'est les deux premières années de jeu à faire de l'inutile. Je regrette aussi ces moments passé en raid à ZG où l'on venait par plaisir de découverte de l'instance. Je regrette le down de Venoxis, qui fut un vrai moment de bonheur et cela malgrè le crash serveur. Et pourtant, si l'on venait à me donner la possibilité de revivre ces moments je doute d'y prendre goût.

Ce que je ne regrette pas, c'est le hardcore, j'y ai goûté, j'en ai bien profité, et j'ai eu ma dose d'individualisme et d'hégoïsme. Je pense qu'il doit bien exister des guildes hardcore qui ne sont pas ce que j'ai pu connaître, mais en ce qui me concerne je suis mal tombé. Pourtant ce sont des guildes que j'ai toujours apprécié et que je respect, mais il aurait fallu que j'y reste simple membre et que je me contente de suivre le mouvement...

Ce que je ne regrette pas non plus, c'est le système de grade et les points de déshonneurs, le premier a instauré la notion de farm à outrance dans l'esprit des joueurs, le second a tué le PVP sauvage, plus de raid sur les capitales car le moindre civil tué se transformait en une véritable bombe dans le raid.

Après, WoW a évolué depuis sa sortie, encore heureux, si cela n'avait pas été le cas je doute qu'il aurait le succé qu'il a aujourd'hui, à la longue les joueurs se seraient ennuyés. Blizzard sait donc bien relancer le jeu, les débuts de BC étaient une période très hardcore, avec ses harmonisations à outrance, WolTK est plus orienté casual, raid "porte ouverte", surrement pour mieux coller à une population de joueur qui a changée entre temps. Mais ce qu'a perdu WoW, c'est la mentalité des premiers jours.

Aujourd'hui, WoW est un jeu de farm et de loot, et c'est presque exceptionnel de voir un acte inutile dans le jeu, les joueurs ne savent plus apprécier les choses simples, il leur faut constamment une carotte pour avancer, dommage...

Mais faut être lucide, je pense que si Blizzard venait à mettre en place un serveur de la vieille époque (Sans BC ni WolTK), cela amuserait les joueurs qu'un court instant, puis ils se lasseraient très vite et réclameraient du changement.

Merci à ceux qui ont eu le courage de tout lire. :-)

Avalon,
Kisskill