Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /home/eartdfr/www_ile-avalon/_private/tracking.php on line 8
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Quand on reprend en main une armée, deux choix sont possibles : Soit on reprend tout à zéro, soit on fait du neuf avec du vieux. En l'occurence, j'ai opté pour la deuxième solution et j'ai commencé par faire l'inventaire des figurines que j'avais en réserve. Mon ancienne armée de Nurgle et mes Iron Warrior furent donc désignés pour intégrer ma nouvelle armée du chaos affilié à Nurgle.

Mais vu que mon schéma de couleur a changé, il me faut maintenant peindre ou repeindre chacune de ces pièces aux couleurs du nouveau schéma, j'ai donc commencé par le plus facile : Les véhicules et marcheurs...

La première figurine fut donc un Dreanought du Chaos que l'on peut voir en photo ci-dessous (Photo d'archive de passion-figurine.com). Comme on peut le voir, les couleurs sont plutôt flashy (A la Games) et pas d'un niveau franchement excellent. J'avais l'option de décaper la figurine pour la repeindre ensuite, mais vu que je peinds à l'huile il me fut tout aussi simple de peindre par dessus l'existant, l'accrylique me servant alors de sous-couche.

L'avantage de la peinture à l'huile est que son temps de séchage est long, se qui permet de travailler dans le frais et ainsi d'obtenir de belles transitions de teintes. J'opère donc ainsi afin d'obtenir des dégradés du vert vers le rouge, la technique consistant à appliquer la teinte de vert puis ensuite à déposer une point de rouge et à la fondre dans le vert à l'aide d'un pinceau sec. Après plusieurs minutes de travail, le dreanought prend forme et semble se satisfaire de sa nouvelle coloration (Cf. photo ci-dessous).

Erreur de débutant...

Cela se passe de commentaire, mais comme vous l'avez surrement remarqué, entre la première et la deuxième photo notre dreadnought ne semble pas avoir subit qu'un simple changement de teinte. En y regradant de plus pret, on voit que la coque semble déformée par endroit, qu'une des griffes métaliques semble dire "merde" aux autres et que le socle a perdu des morceaux.

Tranformation volontaire ?

Et bien non, erreur de débutant !
Et après plus de 15 ans de figurine, faut le faire...

Vu que la peinture à l'huile met pret d'une semaine à sécher, je n'ai rien trouvé de mieux que de passer la figurine au four pour accélérer le processus. Mais voila, même à la plus basse température il n'a pas fallu 10 sec pour que le dreadnought (Entièrement en plastique) se torde de douleur sous l'effet de la chaleur.

Dans ce genre de situation, soit on balance la figurine à la poubelle, soit on tente de sauver se qui peut l'être et j'ai donc tenté de faire au mieux pour récupérer la figurine.

La première chose à faire est de ne surtout pas chercher à masquer la bourde, notre dreadnought étant affilié au chaos on peut excuser ces imperfections de la coque. De ce fait, autant peindre et retoucher se qui a soufert. Quand au socle, vu que ce dernier avait subit une lourde déformation je l'ai découpé afin de ne garder que se qui était encore exploitable. Reste la griffe, je ne sais pas encore si je vais la redresser ou la laisser telle quelle, l'avenir décidera...

Des Iron Warriors à Nurgle

Le deuxième dreanought vient de mes Iron Warriors, ce dernier était sous couché en noir et brushé au Gun Metal. Là encore je n'ai pas décapé la figurine, je me suis contenté de peindre des sections de blindage et de salir le tout avec des traces de rouges anglais.

Retour au sommaire - Aller en page 2