Notice: Undefined index: HTTP_ACCEPT_LANGUAGE in /home/eartdfr/www_ile-avalon/_private/tracking.php on line 8
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28

Ici, il sera nullement question de la mise en scène d'une figurine, c'est à dire du travail de conception du socle, mais plutôt du choix du socle en lui-même... Car dès lors qu'un peintre commence à vouloir "exposer" son travail, il lui vient l'envie de valoriser sa figurine à l'aide d'un beau socle en bois verni, voir en pierre polie. Hors, la question qui revient régulièrement est : Où trouver de tels socles ?

Actuellement, quatre grandes marques proposent des socles de qualités, avec pour certaine un très large choix de formes et de matières, les marques les plus connues sont :

Prince Auguste, qui propose une large gamme de socle en bois de forme circulaire ou carrée (Près d'une quinzaine de références), mais  dont les choix de couleurs sont par contre assez limités (Noir, Noisette et Acajou).

Art Girona, qui se limite a une petite gamme de socles en bois (8 références semble-t-il), le choix y est assez limité et les formes restent standards pour ne par dire banales...

Elisena, qui propose sûrement le plus large choix de socles, aussi bien de bois que de marbre ou pierre, y compris les fameux socles déstructurés tant prisés de certains peintres.

Andrea, qui propose aussi un large choix de formes en bois, ovale ou rectangulaires voir même cubiques, aux couleurs standards bien que l'on puisse y trouver quelques exemplaires blanc.

Cela ne semble donc pas si compliqué de trouver un socle de qualité, pourtant très vite des obstacles vont se présenter à vous...

Déjà, le prix ! Le moindre socle ouvragé coûte facilement plus de 5 euros, bien qu'Andrea propose des modèles à moins de 2 Euros mais je rappelles que se sont les tarifs du site Internet, donc détaxés et il faut bien sur y rajouter le port. Concrètement, un socle traditionnel coûte entre 4 et 15 euros et peut ensuite atteindre des prix faramineux dès qu'il est question de socle déstructurés ou de marbre/pierre. Mettre en valeur une figurine a donc un coût, et pas des moindres...

Vient ensuite la qualité, car même si l'on a affaire à des marques réputés, la qualité de socle n'est pas toujours se que l'on espère. De la colle est parfois apparente, les coupes ne sont pas toujours parfaites (Un socle cubique qui finalement ne l'est pas réellement), etc. Bien de petits désagréments qui font qu'un socle déjà bien assez cher n'apporte pas la satisfaction que l'on pouvait espérer. Sans compter que l'on a parfois la mauvaise surprise de découvrir que le socle n'est pas finit et qu'il faut le vernir...

Mais aussi la difficulté de les trouver, car même si la plupart des marques présentées possèdent un système de commande en ligne, il ne va pas moins que cela reste de la VPC, donc pas de possibilité d'avoir la pièce en main avant l'achat pour juger de la qualité. Et en trouver en boutique s'avère quelques fois épique (Pas de stock, obligé de commander donc autant passer par la VPC, abîmés par les étiquettes de prix collées à la vas vite directement sur le socle)...

Et enfin, l'impression de copier le voisin. Car dès lors que vous présentez votre pièce à un concours, vous découvrez que prêt de 75% des figurines en lice sont sur des socles similaires. D'où une frustration de ne pas ressortir du lot avec un socle qui en jette.

Pourtant, face à tout ces obstacles, il existe des solutions parfois coûteuses il est vrai, mais parfois bien plus souple pour votre portefeuille dès l'instant où vous disposez d'un certain sens de l'imagination, de la recherche et de l'observation.

La solution du "Sur Mesure"

Rien ne vous empêche de faire appel à un ébéniste, se dernier peut vous produire le socle de vos rêve mais ce travail aura un coût et surtout sera loin d'être immédiat...  

Dans un premier temps, il vous faudra trouver un artisan qui travail le bois. Voyez les pages Jaunes, et cherchez les ébénistes de votre région.

Ensuite il vous faudra le persuader de vous produire un socle. Car malheureusement le travail que vous lui demandez n'a rien de rentable pour lui et s'avère même rébarbatif, il risque fort de rechigner à vous le faire.

Enfin, si il accepte, assurez-vous du prix final avant de passer commande. Généralement vous retomberez dans un ordre de prix qui va de 4 à 30 euros suivant la taille et la complexité du socle attendu et surtout du bois utilisé (Les bois nobles étant bien évidemment plus cher).

L'avantage étant que vous pouvez demander quasiment n'importe quoi, mais cela reste un coup de poker car il m'est arrivé d'avoir quelques socles comportant des défauts, ou qui ne correspondait pas exactement à se que j'attendais.

Et comme je l'ai fait remarquer, il ne faut pas être pressé car la conception d'une poignée de socles peut demander un mois, voir plus. Et oui, l'artisan ne vous donnera pas de priorité sur son planning déjà bien chargé, généralement il s'occupera de votre (vos) socle(s) lorsqu'il aura du temps libres.

La solution du System-D

Jusqu'à présent, je n'ai évoqué que des solutions coûteuses, pourtant il existe une solution bien plus souple pour votre compte bancaire mais qui va exiger de votre part un certain savoir faire...

Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous proposer de fabriquer vous même vos socles (Bien que cela peut être une éventualité mais qui ne s'adresse pas à tout le monde), mais je vais vous montrer que des socles vous pouvez en trouver très facilement simplement en vous baladant.

Pour cela, vous allez avoir besoin d'un équipement de base :

  • Un peu de temps à perdre.
  • Du sens de l'observation et un zest d'imagination.
  • Un peu d'argent (30 euros au grand maximum).
  • Une Dremel, Maxicraft ou équivalent (Généralement, on finit toujours par avoir ce genre d'appareil).
  • Une scie.
  • Du verni et autre produit d'entretient du bois.

Vous voilà fin prêt pour partir en expédition à la chasse aux socles.

Votre terrain de chasses :

  • Les brocantes, marchés aux puces et les Vides Greniers.
  • Les marchés traditionnels.
  • Les décharges publiques.
  • Le bric à brac qu'entasse la famille, les proches.

Votre mission, si vous l'acceptez :

"Trouver tout ustensile qui peut se transformer en socle avec un minimum de travail".

En d'autres termes, vous allez faire la chasse à :

  • Toutes formes en bois qui peut rappeler un socle.
  • Toutes formes en pierre polie qui peut aussi servir de socle.

L'avantage dans cette histoire, c'est que le moindre de ces objets coûtent entre 1 et 3 euros, et que vous pouvez même vous payer le luxe de marchander si vous prenez un lot...

Mais attention, la forme désirez n'est pas toujours évidente à trouver. Il vous faudra donc un certain sens de l'observation et un minimum d'imagination pour arriver à trouver un socle dans un élément qui à l'origine n'en est pas un du tout.

L'essentiel étant que la pièce trouvée une fois démunie de ce qui ne lui sert à rien puisse comporter les critères suivants :

  1. Une surface plane qui sert de pied, n'oubliez pas que le socle se doit d'être stable. Il vous faudra peut couper une partie de la pièce pour améliorer sa stabilité, ou même la lester si elle est creuse.
  2. Une autre surface plane cette fois pour recevoir la figurine, et n'oubliez pas qu'elle ne vient généralement pas toute seule puisqu'elle à besoin d'un minimum de décors pour la mise en scène. Pour une figurine de 25-30mm il faut espérer une surface de 20-40mm par exemple.

Quelques exemples :

Le pied de table, de lit, etc. (Photo 1, ci-contre). Cet éléments à l'avantage d'être en bois, d'être travaillé dans une forme simple et de ne pratiquement rien vous coûter si vous allez dans une brocante (1 Euro pièce) ou même une décharge publique (N'oubliez pas d'emporter votre scie). Le seul désavantage est qu'il vous faudra sûrement le nettoyer, voir le revernir. La pièce en bois ci-contre s'avère relativement imposante (10 cm de diamètre, 12 de haut), je la destine à une grande figurine (Sûrement Neberly de JJModels, figurine à l'échelle 200mm).

La boîte à malice (Photo 2, ci-dessous). De nombreuses petites boîtes, avec ou sans le couvercles, peuvent servir de socle. La boîte ronde ci-dessous par exemple peut dans son ensemble former un seul socle avec un minimum de travail (Il faudra modifier un peu le couvercle) ou même en former deux puisque le couvercle seul peut suffire pour un socle, et la boîte sans son couvercle un second. On trouve ce genre de boîte sur les brocantes à prix abordable (1 à 3 euros) ou sur les marchés à prix plus élevés (3 à 6 euros).

La boîte ci-dessous s'avère très petite (4 cm de diamètre, avec une surface très réduite pour la figurine), je destine la boîte sans le couvercle à 4 des figurines du donjon de Naheulbeuk (Échelle 30mm. Le Ranger, l'Elf, la Magicienne et le Nain). Mon regret est de n'en avoir trouvé que 4, une cinquième m'aurai servit pour le guerrier bien que ce dernier a déjà un socle en préparation.

 

Les blaireaux (Photo 3, ci-contre). Non je n'insulte personne... Mais c'est bien de ce vieil instrument que l'on utilise pour se passer la mousse à raser dont je parle. Car une fois démuni de ses poils, le manche du blaireau peut tout à fait convenir pour un socle d'un figurine de 25-30mm. Le premier avantage est qu'il ne coûte presque rien (Compter 1 euro dans les brocantes, voir gratuitement si vous avez des membres de votre entourage qui s'en débarrassent), et qu'il peuvent être en bois, imitation bien ou pierre à nervure, mais aussi en nacre, etc.

En ce qui me concerne, je destine un blaireau au Guerrier de Naheulbeuk (Quoi de mieux qu'un blaireau pour ce dernier).

La Bougie qui sent bon et la Montre qui a oublier de faire Tic Tac (Photo 4 & 5, ci-dessous). Voilà deux pièces que je n'espérai pas trouver, c'est l'occasion d'avoir des socles de pierre polie et de couleur originale. Sans compter que finalement, ces derniers ne m'ont coûté qu'1 euro pièce lors d'un vide grenier.

Ces deux éléments, une fois la bougie et la montre retirées, forment deux socles en pierre d'excellente qualité.

 

Le truc bizarre (Photo 6, ci-dessous). Le plus compliqué de tous, je l'ai gardé pour la fin. Car au même titre que la boîte à malice, ce dernier avec un minimum de travail peut former un socle. Sauf que... cela reste un socle de forme plutôt disproportionnée qui ne va sûrement pas convenir.

Mais en y regardant de plus prêt on se rend très vite compte que l'on peut non pas faire 1, mais 3 socles dans ce seul élément :

  1. Le couvercle à lui seul forme un socle, il faut bien sur le travailler mais c'est relativement facile avec une Dremel et un bon coup de scie.
  2. Le pied peut lui aussi former un socle, car comme vous pouvez le remarquer cet élément comporte une partie très fine que l'on peut facilement couper puis nettoyer avec une Dremel.
  3. Enfin, la partie centrale forme elle aussi un dernier socle une fois nettoyé et préparé (Il faut enlever la partie du haut qui était destinée à s'emboîter dans le couvercle).

Au final, en deux petites heures de temps perdu (Vous vous souvenez, j'avais évoqué qu'il fallait avoir du temps à perdre), et moins de 30 euros dépensés lors d'un vide grenier et au marché du lundi, je revients avec pas moins de 9 à 15 socles suivant l'utilisation que je vais faire de chacun de ces éléments...

Et n'oubliez pas qu'un véritable socle coûte entre 4 à 8 euros pour une petite taille, 7 à 12 euros pour une taille moyenne et 10 à 20 euros pour une grande taille. Voire  plus suivant la matière et le travail effectué. Donc ne vous jetez pas aveuglément sur tout ce qui peut servir de socle et assurez-vous que le prix ne dépasse pas les 3 euros (Ce qui s'avère assez difficile sur les marchés où les prix y sont souvent excessif). Pour vous donner une idée, voici la liste budgétaire des différents exemples présentés précédemment :

  • 1 euro le pied de table, lit, enfin de meuble...
  • 19 euros les quatre boîtes à malice après marchandage, et oui les prix sont plus élevés sur les marchés. Mais cela restait dans la norme des 4-5 euros pour un petit socle sachant que pour l'instant je ne vais utiliser que les boîtes, il me restera toujours les 4 couvercles.
  • Le blaireau ne m'a rien coûté, c'est une récupération de fond de tiroir.
  • 1 euro pour la bougie qui sent bon.
  • 1 euro pour la montre qui ne fait plus tic tac.
  • 3 euros pour le dernier truc indéfinissable et qui finalement va sûrement me faire trois socles.

Il ne vous reste plus qu'à farfouiller à droite à gauche et à faire travailler votre imagination. Vous découvrirez que de nombreuses choses peuvent servir de socles avec un minimum de travail. Même une racine peut parfois faire un socle d'une grande qualité.

Bon courage.