• L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31

Buste Zoulou

L'avantage avec un tel buste est de pouvoir se concentrer sur la réalisation de dégradés parfait. Il va de soit, qu'un mauvais dégradé sur la peau aura aussitôt pour effet de gâcher la figurine. J'ai donc avant tout pris soin de travailler les dégradés, et l'objet de ce tutorial va donc essentiellement tourné sur la méthode appliquée.

Survolez une zone active de
l'image ci-contre pour Zoomer
(Attendez que l'image se charge)

La peau

La peau n'est qu'un enchaînement de teintes allant du "Terre brûlée" (Chaos Black + Bestial Brown *) vers un marron standard (Bestial Brown), cela semble simple au premier abord, mais il est important de noter que j'ai constamment utilisé des teintes diluées à l'extrême. Se qui a rendu l'opération longue, mais cela m'a permis de jouer sur les effets de transparence des différentes teintes appliquées.

  • La première étape consiste à appliquer une couleur de base.
    Le choix de cette couleur est important car cela va influencer le travail d'éclaircissement et d'ombrage qui suivra.

Deux choix sont alors possibles :

  • Soit on applique une teinte clair que l'on va ombrer ensuite.
  • Soit on applique une teinte foncée que l'on va éclaircir.

Dans le cas de la peau, j'ai préféré partir d'une teinte foncée, a savoir un noir avec une point de brun. Cette base fut appliquée en trois fois, car j'utilise des teintes fortement diluées, et une seule application ne suffit pas pour obtenir une couleur uniforme et suffisante.

  • Une fois la couleur de base appliqué, le travail suivant va consister à éclaircir les parties saillantes de notre guerrier Zoulou. Pour cela, j'utilise un mélange inverse : Brun avec une pointe de noir.

Là encore, la peinture est fortement diluée. J'en applique un peu sur les parties bombées de la figurine, puis j'étire cette peinture vers les creux en utilisant un pinceau propre.

Il faut ainsi répéter plusieurs fois l'opération en déposant à chaque fois un peu de peinture et en l'étirant vers les creux. Et ainsi de suite en laissant bien évidemment sécher entre chaque étape, si ce n'est qu'à chaque nouvelle étape on étale moins en profondeur la peinture (Il faut rester plus prêt de la partie saillante, voir déposer moins de peinture pour ne pas surcharger la surface).

  • Il se peut que durant l'opération précédente, des transitions entre deux niveaux de teinte se face mal (Le passage d'une teinte plus claire se remarque trop par rapport à la teinte foncée qui se trouve dessous).

On peut rattraper ce défaut à l'aide d'un pinceau humide, il suffit alors de le passer sur la transition avant que la peinture ne sèche. Notez qu'il faut passer le pinceau allant de la partie bombée vers les creux, ce sens est toujours à respecter tout au long de l'opération.

La coiffe

La coiffe en elle même fut relativement simple et consiste principalement en l'application d'une couleur de base suivit d'un lavis et d'un brossage à sec. Là où ce fut plus compliqué, se fut pour la réalisation des battants que l'on a de chaque côté et dans le dos du guerrier. Pour ces derniers, j'ai donc procédé comme pour la peau si ce n'est que cette fois la couleur de base fut une teinte claire qu'il a fallu assombrir ensuite.

La méthode est grossièrement la même :

Application d'une couleur de base couleur paille (Mélange de Bubonique Brown et de blanc). Puis ombrage avec des teintes de brun mais cette fois en déposant la peinture dans les creux et en l'étalant vers les parties saillantes. Et oui, l'opération, bien que similaire, fonctionne à l'inverse de la précédente...

La finition

Le reste de la figurine fut relativement plus simple. Les pendentifs sont en NMM de Bubonic Brown éclaircit avec du Skull White, les grandes plumes sont noires éclaircies de bleu, les petites plumes sont noires éclaircies de rouge, etc.

* L'ensemble des couleurs sus citées sont de la marque Citadel (Games Workshop).